«Meilleure qu’en 2010!»

Malgré le gros point d’interrogation que constitue la solidité de la défense centrale avec trois des quatre sélectionnés - Senderos, Djourou et Schär - qui se relèvent de blessure, Ottmar Hitzfeld affirmait récemment sur les ondes de la RTS que l’équipe de 2014 est «meilleure» que celle de 2010 qui n’avait pas passé le premier tour de la Coupe du Monde en Afrique du Sud malgré sa victoire contre l’Espagne. «La Suisse a progressé depuis quatre ans. Elle possède davantage de joueurs créatifs, explique-t-il. Et elle cultive un remarquable esprit d’équipe». Dont l’un des garants est Gelson Fernandes.