Sous-Gare, un quartier en mutation

Au fil des ans, le quartier Sous-gare s’est affirmé comme un lieu attachant où il fait bon vivre. Plein de charme et d’âme, il séduit et rassemble autour de ses restos, bars et commerces disséminés autour du boulevard de Grancy.

  • Le boulevard de Grancy, un lieu convivial et de découvertes. DR

    Le boulevard de Grancy, un lieu convivial et de découvertes. DR

A Lausanne, le Quartier Sous-Gare est devenu un lieu de vie très prisé des Lausannois qui n’hésitent plus, aujourd’hui, à dépasser la barrière que pouvait psychologiquement constituer le franchissement de la gare de la ville pour aller s’y balader, boire un verre et faire quelques achats. A raison: ces dernières années, notamment autour de ce qui constitue son artère principale, le boulevard de Grancy, cafés, restaurants et boutiques ont fleuri, faisant du lieu un endroit un peu bobo pour certains, mais incontestablement attachant pour tous.

Cela dit, ce quartier est sans doute le quartier qui s’apprête à vivre l’une des plus importantes mutations que connaîtra la capitale vaudoise ces dix prochaines années avec la construction de sa future nouvelle gare qui s’ouvrira vers le sud et qui engendrera, notamment, la démolition du bâtiment n°22-24-26 du Simplon, situé au bas du passage sous voie actuel, ainsi que du parking du Simplon.

Une démarche participative

Cette mutation, la Ville de Lausanne l’a anticipée en mettant sur pied une démarche participative, début 2017. Elle invitait habitants, commerçants et usagers du quartier à y participer activement. La première étape de cette démarche a pris la forme d’une vaste enquête auprès de la population. La seconde a consisté en des ateliers participatifs ciblés. Les idées et les informations obtenues ont servi à alimenter le cahier des charges du concours d’aménagement des espaces publics lancé en automne 2017 et à nourrir les réflexions d’un jury qui s’est réuni pour sélectionner un projet. Ce dernier a été rendu public à la fin de l’été l’année dernière.

Un temps d’attente

Pour, en quelque sorte, s’opposer à la «minéralité» et à l’agitation attendue du côté de la nouvelle place de la gare qui sera construite au nord, il promet un rythme plus lent, avec plus d’arbres, de la place pour davantage de vélos et de piétons et, moins de voitures. Le futur nouveau quartier Sous-Gare ne comptera ainsi pas qu’une seule place, celle annoncée depuis longtemps aux Saugettes qui sera la vraie place de la gare côté sud, mais aussi une deuxième qui sera aménagée, dans son axe, sur le boulevard de Grancy. L’une aura une vocation de passage, l’autre permettra de flâner et de prendre du bon temps, la fermeture partielle du boulevard de Grancy, à l’est comme à l’ouest en créant une circulation en boucles, permettant de parachever le tout.

Cette mutation n’aura toutefois pas lieu avant 2027. Mais, avec la construction du Pôle muséal lausannois juste en-dessus, il est indéniable qu’elle renforcera plus encore l’attractivité de ce quartier plein d’âme et de charme.