Le week-end de Simon Romang: des vannes, des potes et du théâtre

Parce que la vie ce n’est pas que boire des bières et écrire des vannes, Simon Romang ira savourer «Ombres sur Molière », qui se joue au TKM jusqu’au 21 février.

  • THIERRY PORCHET

    THIERRY PORCHET

On ne nait pas lausannois, on le devient, me dit ce caque-à-part installé depuis dix ans dans la capitale vaudoise. Le caque-à-part qui, comme chacun sait, est un habitant d’Apples, une charmante petite commune rurale du district de Morges qui aurait pu se faire un nom dans l’informatique, à une lettre près. Issu de la Manufacture, Simon Romang est venu à l’humour tardivement, après avoir endossé de nombreux rôles au théâtre et affûté son ton et sa plume en tant que chroniqueur culturel à «La Puce à l’Oreille». Son seul en scène «Charrette!» raconte sa vie, de la petite Apples à la Big Apple, à mi-chemin entre performance théâtrale et stand-up. Et c’est tout naturellement que le comédien, très attaché à la ruralité, a mis son bon sens paysan au service de l’émission «Mauvaise Langue», dont il a rejoint l’équipe en janvier pour y apparaitre une première fois en éleveur de vaches concourant à Swiss Expo. Après les tournages, qui ont lieu chaque vendredi soir en public au Club Chauderon 18, et même que c’est gratuit et qu’il suffit de s’inscrire pour rigoler en compagnie de ces joyeux lurons, toute l’équipe emboîte le pas de Blaise Bersinger, qui a généralement bien mérité une bonne pizza à la Brasserie du Château, qu’il partage parfois, avant de finir au mieux sur de l’electro iranienne au Bourg, au pire sur du U2 au Jaggers, ou de retourner à Chauderon 18 pour essayer de se faire offrir des bières (« Mais si vous me reconnaissez c’est moi qui ai fait des blagues filmées par la télé tout à l’heure »). Des brunchs au Saint-Pierre et des soupers du dimanche dans la maison parentale d’Apples viennent aussi rythmer ces week-ends bien remplis. Et parce que la vie ce n’est pas que boire des bières et écrire des vannes, Simon Romang ira aussi savourer «Ombres sur Molière », qui se joue au TKM jusqu’au 21 février, avec le comédien Jean-Paul Favre, dont il admire particulièrement le travail.