Pannes sexuelles

Cela me plaît que cette question soit posée par une femme, cela prouve que la gent féminine s’intéresse aussi aux problèmes d’érection. Je regrette les propos de mes collègues qui conseillent à leurs patients de prendre ces médicaments en cachette, sans en parler à leur douce moitié. Alors que je milite activement pour qu’elle soit prise en compte dans le traitement des pannes sexuelles.

Comment ne pas se sentir concernée par les problèmes que peut rencontrer son partenaire intime? Une femme qui découvre que son amoureux n’arrive pas à bander pendant les échanges de caresses préliminaires ou perd son érection au moment de la pénétrer, se remet profondément en question. Elle doute de son physique, de sa capacité de séduction et d’être désirable, surtout lors des premières rencontres. Quand cela survient dans un couple établi, elle s’interroge sur les sentiments de l’autre et interprète souvent à tort ce signe comme une baisse de son amour. Ou encore comme la preuve qu’il en aime une autre ou la trompe.

Il existe sur le marché trois différents médicaments qui augmentent la durée de l’érection, mais qui ne la déclenchent pas comme le font les injections de papavérine intra-caverneuses. Le Viagra et le Levitra ont une durée d’action d’une nuit, alors que le Cialis peut faire effet un week-end. Consommés à la carte, ils doivent être pris au moins 1 heure avant l’acte pour déployer tous leurs effets, ce qui convient à des rapports occasionnels et programmés. Lorsqu’on vit en couple, il est parfois plus rassurant de prendre une petite dose quotidienne qui permet d’acquérir une plus grande liberté d’action. Les effets secondaires liés à la vasodilatation prolongée induite par le traitement sont principalement des maux de tête dus à la vasocongestion crânienne, que certains hommes trouvent très désagréable. Le Viagra peut troubler la vision des couleurs et le Cialis provoquer des douleurs musculaires souvent localisées au dos. Tous peuvent donner la goutte au nez et induire une rhinite dérangeante pendant l’amour.

Si vous avez une bonne communication dans votre couple, vous pouvez tester les différents médicaments et dosages, puis discuter ensemble afin de choisir celui que vous préférez.

Pour une réponse personnelle, écrivez à: Dr Juliette Buffat, GHI, CP 167, 1211 Genève 4. Joindre une grande enveloppe (18x25 cm) timbrée. Les lettres ne sont pas ouvertes par la rédaction. Ou envoyez vos questions par e-mail à l’adresse: cherejuliette@ghi.ch